samedi 29 novembre 2014

Pourquoi j'aime sniffer de la Grenouille ?





Parce que c'est bon. Tout simplement.

Après c'est légèrement bipolaire. Un matin, il est question d'apocalypse. Le lendemain, c'est une histoire d'amour entre légumes, qui vous ait conté. Parfois, vous apprenez qu'une noisette a tué un apprenti, que la mousse est agressive ou encore qu'il existe des fabriques à arc en ciel.

En fait quand on plonge dans l'univers de cette Grenouille, il faut s'attendre à tout. Elle peut vous faire pleurer ou bien vous faire sourire et même vous arracher des rires. Son imagination s'avère souvent débordante dont elle se sert avec audace…

Au final avec la Grenouille, il faut oser. Il ne faut pas hésiter à tremper sa plume dans du burlesque, à sauter sur la première occasion d'écrire sans prendre le temps de réfléchir. Elle arrive à vous vendre le full dialogue comme personne quand elle ne vous incite pas à sortir de votre zone de confort.

A sa façon, la Grenouille vous stimule. Elle vous pousse à voir le monde d'une autre façon, à frapper les gens à l'aide d'une sardine ou à conter l'histoire d'un modem. Par contre, méfiance, quand elle vous lit, elle n'hésite pas à vous menacer. Elle vous stalke sur Google Maps, prête à vous enlever, puis vous enfermer dans une sombre cave où vous serez contraint d'écrire votre roman jusqu'au dernier chapitre.

Et malgré tout, cette Grenouille on l'apprécie. On lui pardonne pour les voyages qu'elle nous offre. On voudrait lui ravir la drogue qu'elle prend pour égaler son imagination sans limites. On l'aime au fond. En tout cas, moi perso, je l'apprécie beaucoup. Et comme aujourd'hui est un jour spécial, il est tant d'énoncer le but de ce message :


Joyeux Anniversaire jeune Grenouille ! 


Et si l'envie de la découvrir vous saisit, c'est ici que vous la retrouverez : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire